En France, après le décès d’un proche, la famille a le choix de faire transférer le corps jusqu’à une chambre funéraire par les pompes funèbres. Le placement du défunt en chambre funéraire peut être nécessaire pour extérioriser le décès et permettre de mieux vivre le départ du proche.

Où se trouvait le défunt avant l’apparition de la chambre funéraire ?

Il y a des dizaines années, on ne trouvait pas de chambre funéraire. Par conséquent, le défunt restait au domicile, à l’hôpital ou encore en chambre mortuaire avant son enterrement.

Qu’est ce que  la chambre funéraire ?

La chambre funéraire est une salle qui appartient aux pompes funèbres ou à la régie municipale. Ainsi, lors de l’organisation des obsèques, la famille a la possibilité de louer et personnaliser cet espace pour accueillir le défunt jusqu’aux obsèques et ainsi se recueillir. A savoir, il est obligatoire de fournir un certificat de décès pour le transfert du corps en chambre funéraire. Le déplacement du défunt est payant : entre 150 et 200 euros. Les frais d’entrée et le forfait de la chambre funéraire pour trois jours sont eux aussi payants : entre 200 et 350 euros.

La chambre funéraire n’est pas une obligation

Il n’est pas obligatoire de transférer le défunt dans une chambre funéraire. Mais certaines familles en ressentent le besoin afin d’extérioriser le décès et de créer un lieu de recueillement pour tous les proches du défunt. Dans ce cadre, les pompes funèbres Failla vous proposent plusieurs chambres funéraires afin de vous accompagner dans vos deuil. Vous y trouverez : 

  • Compléter